Cet axe de recherche s’articule autour de deux programmes complémentaires examinant l’individu dans son rapport à autrui, l’un portant sur l’élaboration et la compréhension des processus d’influence visant le changement cognitif ou comportemental, l’autre investiguant les comportements régulés par des normes à travers les déterminants de leur perception, de leur production et de leurs répercussions. Le premier programme s’intéresse aux processus de changement impliquant autrui comme source d’influence, considérant que les personnes sont quotidiennement influencées, consciemment ou non, par des facteurs parfois anodins les conduisant à adopter de nouvelles croyances et /ou de nouveaux comportements. Le second programme s’intéresse aux comportements dirigés vers autrui susceptibles d’engager des conséquences, favorables ou défavorables, pour cet autrui et les fonctionnements collectifs.

 

Influence sociale, changement, comportement

Ce programme porte sur l’étude des processus d’influence venant impacter de manière implicite ou explicite, les croyances de l’individu, et indirectement le comportement qui en découle. Ainsi que sur les processus qui à l’inverse, visent préalablement le comportement donnant lieu, a posteriori à une modification des croyances initiales. La notion de croyance est entendue dans son acception large, intégrant tant les croyances comportementales (attitudes) que les croyances normatives (injonctives, descriptives) et de contrôle (contrôle perçu, efficacité personnelle). Les champs théoriques abordés dans ce programme concernent la Soumission Sans Pression, la Persuasion, l’Amorçage cognitif, les Nudges, les Modèles prédictifs du comportement et les Modèles théoriques du changement comportemental. L’idée est ainsi d’imaginer, de tester et d’éprouver des dispositifs d’influence afin, dans une perspective de recherche fondamentale, de cerner les mécanismes psychologiques à l’œuvre et d’en améliorer l’efficience ou l’efficacité ; et dans une perspective de recherche appliquée de tenter de répondre à des problématiques sociétales actuelles (prévention, santé publique, environnement…).

Norme, identité, déviance : jugement, croyance, comportement

Ce programme porte sur l’étude des régulations normatives et des comportements de transgression (déviance), en examinant les processus intervenant dans leur perception, leur mise en œuvre, leurs répercussions et leur sanction. Les champs théoriques mobilisés concernent la formation des croyances et des jugements sociaux, les relations intra- et inter-groupes, les normes descriptives et injonctives, les mécanismes des violences agies et/ou subit, les modèles de l’acceptabilité sociale et des contrôles sociaux formels et informels. Les travaux mobilisent une approche large des normes intégrant les normes explicites formalisées dans des corpus légaux ou réglementaires (normes formelles) et les normes principalement tacites et informelles s’exprimant sous la forme d’attentes sociales au sein des groupes, des communautés ou des sociétés. Prenant appui sur des méthodologies tant quantitatives que qualitatives, les travaux se déploient vers des domaines d’intérêt à fort enjeu sociétal telles les problématiques liés aux migrations, les préjugés et les conflits entre groupes, la prévention des violences, les problématiques de santé mentale découlant des situations de victimation.